“la perte de cheveux chez les femmes traitement de l’alopécie 2015”

Cette période, située entre la péri-ménopause et la post-ménopause, est caractérisée par une chute drastique des hormones oestrogènes chez la femme. Souvent accompagnée de divers changements et troubles physiologiques, la ménopause peut parfois provoquer un dégarnissement et une perte anormale des cheveux en fonction de la santé générale.
– Mangez équilibré. Les cheveux se nourrissent grâce aux multiples vaisseaux sanguins présents sur le cuir chevelu. Parmi les aliments indispensables : les viandes rouges contenant des acides aminés soufrés qui sont les principaux constituants de la kératine, la levure de bière qui contient de la vitamine B et l’huile de pépins de raisins riche en vitamine E participant toutes les deux aux fonctions vitales des cheveux, les céréales complètes, le poisson et les légumes verts contenant des minéraux (fer, magnésium, calcium) et des oligo-éléments (zinc, sélénium et soufre) essentiels à l’élaboration des tissus capillaires…
C’est la hantise de beaucoup d’entre nous, la chute des cheveux. Il vient évidemment un âge où la repousse se fait plus lente et moins régulière. Malgré tout, la chute des cheveux peut également être liée à une carence ou un autre type de problème. Voici 5 remèdes naturels qui vous permettront de lutter contre la perte des cheveux, ils ne remplaceront toutefois pas un traitement médical ou l’avis d’un dermatologue.
Revitalisez vos cheveux avec l’avocat. L’avocat est un bon revitalisant naturel, car les graisses qu’elles contiennent favorisent la croissance et la bonne santé des cheveux. Ses huiles et protéines permettent également d’assouplir et de traiter les cheveux indisciplinés [34].
Après une maternité, la plupart des femmes subissent une chute de cheveux dite du “post-partum“. Sur une chevelure normale, cette chute est sans conséquence et tout rentre dans l’ordre dans les 6 mois qui suivent. Mais sur un cuir chevelu androgénétique, les repousses sont souvent moins fournies et plus fines que les cheveux qu’elles remplacent.
La thérapie laser de chute des cheveux par laser constitue la dernière merveille dans le domaine des traitements en la matière. Elle représente une technologie qui utilise un niveau léger de lumière laser infrarouge pour une utilisation thérapeutique sur le cuir chevelu et les cheveux. La thérapie est idéale pour restaurer l’équilibre et la santé des cheveux pour qu’ils deviennent plus épais, fournis, pour enrayer leur chute et favoriser leur repousse.
Le traitement général, pris par voie orale, est basé sur un médicament actif contre les champignons, la griséofulvine, à la posologie de 1g par jour chez l’adulte et d’au moins 20 mg par kilo de poids, chez l’enfant, en deux prises, si possible au cours de repas riches en graisses.
La perte de cheveux chez la femme peut aussi être le signe d’une affection auto-immune, comme le lupus ou le psoriasis. Certains médicaments, les infections la peau et même le manque de sommeil contribuent à la perte de cheveux. C’est pourquoi il est important de consulter un professionnel de la santé qui évaluera la perte de cheveux inexpliquée, surtout si vous remarquez des symptômes systémiques, tels que changement de poids ou problèmes intestinaux. Votre médecin fera un « essai de traction » pour voir combien de cheveux tombent facilement, examinera votre cuir chevelu, prendra une biopsie de vos cheveux ou de votre cuir chevelu et vérifiera votre glycémie.
Mises à part les méthodes médicales éprouvées, il y a aussi beaucoup d’informations montrant l’efficacité du laser (cliquer ICI pour plus d’informations) et des suppléments naturels. Beaucoup de produits naturels contenant des bloqueurs hormonaux à base d’herbes, de vitamines et de minéraux nutritifs traitent efficacement le problème de chute de cheveux (consulter tout particulièrement ici FOLIACTIVE).
L’alopécie androgénétique est la forme la plus courante d’alopécie ; elle affecte les hommes, mais aussi les femmes. C’est la diminution progressive de la qualité et de la quantité des cheveux d’origine héréditaire et hormonale.
L’autre type de greffe (Follicular Unit Extraction) est beaucoup plus récente. On prélève les cheveux un à un avec un mini bistouri, puis on les replante. Il n’y a donc pas de cicatrice. Seuls deux chirurgiens pratiquent cette opération en France, moins d’une dizaine en Europe. C’est de la Haute Couture: les prix sont extrèmement élevés. Florent Pagny vient de s’en offrir une et n’hésite pas à en parler! 
Contrairement à ce que l’on croit habituellement, il ne faut pas hésiter à se laver les cheveux dès qu’ils sont un peu sales. Le shampoing donne du gonflant à la chevelure et permet de gagner du volume, ce qui masque les déficits capillaires. Il ne faut pas se priver de ce geste simple, car il n’est pas néfaste pour l’évolution de la calvitie.
En cas de suspicion de teigne, il faut réaliser un prélèvement mycologique (à la recherche de champignons microscopiques). Il s’agit pour le dermatologue de gratter les squames avec une petite curette et de recueillir également quelques cheveux à l’aide d’une pince à épiler. L’examen de ces prélèvements, directement sous le microscope, permet de repérer les éventuels champignons. On met également cheveux et squames dans un milieu de culture pour favoriser la pousse des champignons et les repérer plus facilement lors d’un examen ultérieur sous le microscope. La pousse peut nécessiter au moins 3 semaines. Cette recherche de champignon peut se faire dans un laboratoire de biologie médicale.
Trop de stress, mauvaise alimentation, maladie, bouleversement hormonal : à tous les âges, il est possible de subir une chute importante des cheveux, que ce soit sur les tempes, sur le devant de la tête, le sommet du crâne ou encore de manière diffuse.
Utilisation : Mélangez les ingrédients. Mouillez les cheveux. Appliquez l’huile de soin sur la chevelure et le cuir chevelu en effectuant un massage. Enveloppez les cheveux d’une serviette chaude humide et laissez poser 30 minutes minimum avant de faire votre shampooing.
Les méthodes chirurgicales les plus connues sont les techniques de la Follicular Unit Extraction et celle de la Follicular Unit Transplantation. La première consiste à prélever directement les unités folliculaires une par une puis à les transplanter sur une zone receveuse. Peu invasive et pratiquement indolore, cette méthode convient principalement aux petites surfaces dégarnies. Elle est longue à réaliser, mais limite le nombre de prélèvements.
Les huiles essentielles sont des alliées de choix pour stimuler la pousse des cheveux : de par leurs effets chauffants, stimulants ou circulatoires, elles activement la microcirculation au niveau du cuir chevelu, facilitant ainsi l’alimentation du bulbe capillaire en nutriments : Bay Saint Thomas, Romarin à cinéole, Gingembre, Cyprès de Provence, Pin sylvestre… Utilisez-les diluées dans une huile végétale, en friction avant le shampooing. L’huile végétale de Moutarde, chauffante et stimulante, sera particulièrement appréciée pour stimuler la pousse des cheveux et lutter contre leur chute. Puissante, elle s’associe à l’huile végétale de Ricin, de Coco ou d’Avocat pour préparer vos sérums et bains d’huile.
Afin de traiter efficacement une alopécie, il faut tout d’abord en déterminer la ou les causes et poser un diagnostic. L’arsenal thérapeutique dont dispose ensuite le dermatologue, allant des traitements médicaux aux greffes capilllaires, est suffisamment vaste pour apporter une réponse satisfaisante à la grande majorité des alopécies.
Avec ce complément alimentaire, vous pourrez enfin avoir la chevelure de rêve dont vous avez toujours rêvé ! En effet, la formule de ce produit est tel qu’elle peut épaissir vos cheveux en seulement 4 mois. Le produit peut être pris par les hommes et les femmes et tout ce qu’il vous faudra faire c’est d’en prendre 1 fois par jour.
Il existe de nombreux traitements qui peuvent aider à prévenir la dermatite séborrhéique perte de cheveux. Un de ceci est de garder votre cuir chevelu propre avec le shampooing anti-pelliculaire doux. Nettoyage du cuir chevelu maintient exempt d’huile et la saleté. Cela empêche les champignons et les bactéries de florissante qui est la principale cause de l’inflammation. Certaines personnes peuvent ne pas éprouver un soulagement avec des shampooings antipelliculaires légers et peuvent avoir besoin d’utiliser des shampooings qui contiennent du goudron de houille, soufre, acide salicylique, ou de zinc. Outre l’utilisation de shampooings médicamenteux anti-fongiques, l’application de solutions ou de crèmes à la cortisone topique aussi aider à réduire les démangeaisons et l’inflammation.
**Augmentation moyenne du nombre de cheveux sur la totalité du cuir chevelu et sur la zone de chute (40% de la surface du cuir chevelu en moyenne). Étude clinique réalisée auprès de 31 hommes, résultat après 3 mois d’utilisation.
Quand on présente un pelade, il peut être intéressant de signaler à son médecin s’il y a des circonstances susceptibles de déclencher les poussées, des cas dans la famille ou d’autres maladies auto-immunes.
Le traitement de la chute de cheveux chez la femme dépend surtout des facteurs qui ont déclenché la perte des cheveux. Quelquefois, un changement de comportement et d’hygiène alimentaire suffit à mettre fin à la chute de cheveux.
Les cheveux suivent un cycle de croissance immuable. Ils poussent d’un centimètre en moyenne par mois. En général, on perd 30 à 100 cheveux par jour. Les cheveux fins et bouclés, plus fragiles, chutent plus facilement que les cheveux épais et lisses. Leur chute devient plus importante avec l’âge, au printemps et en automne, à cause des troubles hormonaux, après un accouchement ou encore durant une période de stress intense. Les carences vitaminiques et ferriques ainsi qu’une alimentation non équilibrée et trop riche en graisses peuvent également être des facteurs déclencheurs de la chute des cheveux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *